En 1909, le vicaire de la paroisse de Langoëlan, l'abbé Jean-Vianney Le Gohébel, commence à rédiger un bulletin paroissial dans lequel il insère des notices historiques sur Bro Laoulan, le pays de Langoëlan. Je salue ici son magnifique travail de recherche qui m'a été très utile.

Lors de la parution du premier numéro, le dimanche 29 août 1909, il explique la raison de ses recherches qu'il est bon de rappeler aujourd'hui: "Connaître l'histoire de son pays, voila un désir bien légitime et pour ainsi dire naturel. À Langoëlan, comme partout ailleurs, pour ne pas dire plus qu'ailleurs, on veut s'instruire, on veut surtout connaitre son pays, savoir ce qui s'y est passé dans le cours des siècles.[....]Faire connaître aux Langoëlanas et à tous ceux qui s'intéressent à leur petite paroisse l'histoire du pays, tel est notre principal but. Quiconque connaît bien son pays l'aime, s'y attache davantage, reste plus fidèle au souvenir et aux traditions des ancêtres. Comme le titre l'indique: "BRO LAOULAN" il sera question dans ce bulletin non seulement de la paroisse, mais de tout ce qui concerne le pays de Langoëlan au civil et au religieux. Il nous arrivera même parfois de faire des digressions dans les paroisses voisines, surtout lorsque, dans ce pays se seront passés des évènements concernant Langoëlan ou les Langoelanais".


Ces Bro Laoulan sont un trésor pour notre communs car certains vestiges, observables en 1909 ne le sont plus ajourd hui ,certaines archives ont été perdues, les mémoires ont oubliécertaines histoires et légendes... Les descriptions de vestiges sont passionnantes car beaucoup ont disparu depuisLa langue bretonne est intéressante car on ne dispose pas d'énormément de textes écrits en breton vannetais.

Pendant ses vacances, je me suis mis à la recherche des ces "manuscrits perdus" qui étaient dispersés un peu partout. Et enfin, j'ai pu en récupérer une bonne partie grâce notamment à Jean-Paul Eludut, que je remercie dans ces lignes.
Scannés et numérisés, 42 numéros de Bro Laoulan sont consultables en mairie. Les numéros concernent l'antiquité, la christianisation de Langoëlan, le Moyen-âge jusqu'au XVIe siècle. 

Notice de Bro Laoulan sur le quartier de St Efflam