Langoëlan

jeudi 31 janvier 2019

Cher(e) lecteur(trice)

Le livre « Histoire de Langoëlan » est à nouveau disponible aux points de ventes suivants :

- Mairie de Langoëlan, (44 rue du Chélas 56160 Langoëlan)

- Bar « L'Embuscade », (7 rue Bisson 56160 Guémené sur Scorff)

- Boulangerie Blais Ch. (24 rue Joseph Pères 56160 Guémené sur Scorff)

 

Vous pouvez aussi acheter directement sur la boutique en ligne.

Les commandes déjà passées sont en cours de traitement.

 

Immarcesciblement votre,

 

                                                51014216_301919640498899_3170597226443440128_n

Posté par cvenant56 à 18:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]


mercredi 2 janvier 2019

Yann Jondot, chevalier de la Légion d'Honneur

C'est avec une grande satisfaction que j'ai appris que M. Jondot, maire de Langoëlan, recevra la Légion d'honneur. Une distinction grandement mérité vu le travail accompli en faveur du handicap et de sa commune, les deux causes auquels il tient le plus.

Pour avoir eu l'occasion de travailler avec lui dans le cadre du développement du mémorial de Kergoët, j'ai eu l'occasion d'apprécier son esprit d'entreprise, son dynamise et son optimisme débordant. Je tiens à le remercier à titre personnel pour m'avoir ouvert les portes de la mairie et des archives, facilité mes recherches historiques et m'avoir associé à plusieurs projets de mise en valeur du patrimoine langoëlannais.

Il est le premier maire de la commune à recevoir cette distinction.

Bravo Yann et merci pour tous ce que tu as fait pour Langoëlan!

https://www.ouest-france.fr/bretagne/pontivy-56300/morbihan-le-maire-de-langoelan-yann-jondot-nomme-chevalier-de-la-legion-d-honneur-6156265?fbclid=IwAR2T7e3MZodXdNuhTJVr1weLTe2xWYuHueHiFrweFyqIlrntNbQARDgMQ3M

 

Posté par cvenant56 à 11:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 27 août 2018

Correspondance - Etat de siège de la ville de Guémené - 19 février 1796

Document conservé aux archives départementales du Morbihan - Côte L1911.


 

Correspondance Etat de siège de la ville de Guémené

30 pluviôse. An IV

 

Nous avons reçu citoyen, la seconde expedition des paquets qui furent enlevés à la hauteur de Scolpaut aux 40 grenadiers du 41e qui en étaient porteur. L'ordre formel du gouvernement est d'évacuer les petits cantonnements […] nous voyons les inconvénients qui résultent de la levée du cantonnement de Guémené(60 hommes)  mais cette mesure est prescrite par l'autorité supérieure.

Au district de Pontivy __________

 


 

blanc-bleu

 

Posté par cvenant56 à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 25 août 2018

L'église paroissiale St Barnabé en 1793

Un document conservé aux archives départementales du Morbihan1 nous en apprends beaucoup sur l'église St Barnabé située au centre du Bourg. Ce document est un « devis et procès-verbal pour la réparation du chœur […] de l'église. Demande faite par feu le recteur Le Gargasson succédé par Julien Mahéo au sieur Le Guyader procureur fiscal de Couetcodu ». Composé de deux feuillets on y trouve l'avis d'un expert mandaté par le procureur fiscal de la seigneurie de Coët-Codu pour évaluer le prix des travaux. Dans chaque paragraphe l'expert dresse une description complète de l'objet ou des parties de l'église nécessitant une réparation et il en annonce le coût. :

 

  • « Pavé en carreaux de pierre de grain, posé à chaux et sable ».

  • « Marche pied de l'autel composé de trois (paliers) le tout en planches ».

  • « Une porte pour aller du choeur à la sacristie [...]En bois avec son ventaux en assemblage, munies de deux ventures sur gonds, pour fermeture, une ferrure avec sa clef, le tout de fer sans autre ferrure […] hauteur de six pieds sur trois pieds ».

  • « Le vitrau du maistre autel dans le dit pignon ceintré avec deus colonnes et sculpture en rosettes […] neuf pommeaux à verres […} et qu'au lieu de verres peints qui le forme actuellement, on mit du verre blanc et ordinaire, en observant néanmoins à conserver les armoiries en verre peinte qui sont en haut du dit vitraux ». Il est fortement probable que les dites armoiries soit celle des seigneurs de Coëtcodu fondateur de l'église.

  • « Petit vitrau ceintré en taille, dans la costière du midi, composé de 6 panneaux à verre ordinaire en plombs avec treilly en bois ».

  • « Autre petit vitrau dans la costière au nord aussi ceintré en trailles et à verre en plomb sans treilly ».

  • « Maçonnerie qui consisten en un pignon, deux costière, avec deux arc boutant à chaque angle du pignon ».

  • « Pignon du devant, face exterieur avec deux arc boutant sur chacun un pilastre à flèche, entaillé et garni en chaux et sable dans les joints. »

  • « Retable adossé contre l'aiguille du dit pignon, »

  • « Charpente composé de 9 (illisible) avec leurs courbes chevrons et sablière, double rang de (illisible) »

  • « Sur la hauteur de sept pieds, en planche de boûts avec double corniches à chaque des dits boisure, le tout peints en gris, les scultpures, moulures et ornements dorés à chaque des dits boisure, quatre stales avec leur pied d'estal endroit sur quatre pieds de large, laquelle boisure que l'on nous a dit avoir été fait faire par les seigneurs de Coetcodu fondateur de la dite église ».

  • « Autel formé d'une pierre de taille avec un suc en maçonnerie carrée, le devant d'autel en planche d'assemblage à chaque bout un plastre peint en faux marbre rouge, le devant d'autel en blancs avec des fleurs en rouge et dans son milieu une croix de malte aussi peinte en rouge »

  • « Deux gradins de platres de chaque côté du tabernacle »

  • « Tabernacle en bois – pieds et dossiers en platres – niches – petites colonnes en marbres avec chapiteaux dorés. »

  • « Quatre nichettes de chaque côté du tabernacle. Côté évangile : statut de St Barnabé puis de la Ste Vierge. Côté épître : St Pierre puis St Jean ».

  • « Niche composées de six colonnes dont deux peintes en faux marbre noir et les autres en gris. Châpiteaux dorés, soubassement en bleus, corniches en rouges ».

 

Il manque certains mots mais dans l'ensemble ce document est ici fidèlement restitué. Une description vraiment exceptionnelle qui nous donne un aperçu, jusqu'alors inconnu, de l'intérieur de l'église paroissiale.

1Côte B4837 AD morbihan

 


 

                              EGLISE

 


 

Posté par cvenant56 à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 23 août 2018

...Et apparu Louis-Toussaint Joseph Archin.

Les actes juridiques de la seigneurie de Coëtcodu conservés aux archives départementales du Morbihan1 nous révèlent le nom du dernier seigneur de Coëtcodu au sens où on l'entendait dans l'Ancien Régime. Il fut le dernier à exercer les prérogatives du seigneur. Il s'agit de Louis-Toussaint Joseph Archin né à Port-Louis en 1732 et mort en 1800. Son père était Joseph Archin de Soissons, trésorier des invalides à Vannes et sa mère Marine Anne Blanchart, dame de Keroman à Hennebont.

 

Il est mentionné dans un document  concernant la « Réception de François Philippe en l'office de sergent par Coëtcodu et Crenihuel » daté du 7 juin 1781. Le dernier texte portant mention de son nom date de 1789, les archives de la seigneurie finissant un an plus tard en 1790.

 

Citons la « Réception de François Philippe en l'office de sergent par Coëtcodu et Crenihuel » : « Monsieur le Sénéchal et seul juge des juridictions le Gruries de Coëtcodu – Langouellan, de Crenihuel.

Supplie humblement le Sieur François Philippe demeurant en la ville de Guéméné paroisse de Locmalo.

Disant qu'il a plut à haut et puissant messire Louis-Toussaint Joseph Archin, ancien comissaire, contrôleur de la marine au département de Lorient, seigneur chattelain de Coëtcodu – Langouellen, seigneur de Crenihuel, de Gornavec et plusieurs autres lieux, accorde au suppliant un mandement de l’État d'office de sergent de nos juridictions. » Autre le fait que ce document apporte un éclairage intéressant sur l'organisation juridique interne de la seigneurie, on y apprend qu'Archin fut un ancien commissaire et contrôleur de la marine à Lorient. A 13 ans il entra au bureau des classes de Port-Louis (nouvellement crée à cette époque) par faveur du ministre de la marine, le comte de Maurepas, accordée à son père qui avait exercé la fonction de trésorier des invalides à Port-Louis. Archin devint commis aux écritures en 1752. En juin 1755, son père décéda et l'emploi vacant de trésorier des invalides fut confié à son fils pour que permettre à celui-ci de subsister aux besoins de la famille : une veuve et trois sœurs. Étant décrit comme quelqu'un de capable,intelligent et avec de l’expérience il obtint le grade d'écrivain ordinaire. De 1759 à 1760 il quitta l'arsenal de Port-Louis et fut affecté à un cours séjour à Vannes. En 1761, le nombre d'employés aux département des écritures fut réduit et Archin risqua de perdre sa place après 17 ans de bons et loyaux services reconnus 2. Après avoir écrit plusieurs suppliques il se rendit à Paris en mai 1762 et rencontre le ministre Choiseul. Archin sollicita auprès de lui un emploi dans un autre port ou dans les colonies. Ce à quoi le ministre lui répondit qu'il ne lui avait pas fait versé de pension car il comptait le rappeler à la première occasion. Il le chargea de l’expédition des comptes du feu trésorier de marine de Port-Louis. En 1776, par ordonnance du roi, la place de contrôleur général de Lorient fut supprimé et les départements de Lorient et Brest fusionnés. Louis-Toussaint Joseph Archin fut réformé avec une pension de 2000 livres3. Il garda toutefois la place de trésorier des invalides. Il fut maintenu en place au début de la Révolution mais en 1793, on lui refusa un certificat de civisme ce qui permit son renvoi. L'administration le considéra comme « un vieillard opposé au régime actuel 4». Il prit donc sa retraite dans une de ses propriétés à Port-Louis .

 

Au vu de son activité à Port-Louis et ailleurs, on peut sérieusement penser qu'Archin passa très peu de temps dans sa propriété de Coëtcodu. La tendance était prise : Coëtcodu devint une résidence secondaire pour des notables fortunés : notaire, médecin...

 

                                                  Blason_Claude_de_France_avant_1514 

 

1B – 4838 AD

2MARC/C/7/7, dossier 30 Archin (Louis-Toussaint Joseph), né en 1732, mort en 1800, commissaire ordinaire de la Marine puis trésorier des Invalides à Lorient.

3A peu près 2500 €

4MARC/C/7/7, dossier 30 Archin (Louis-Toussaint Joseph), né en 1732, mort en 1800, commissaire ordinaire de la Marine puis trésorier des Invalides à Lorient. Lettre du 23 avril 1793.

 

signature de LTJ Archin

Posté par cvenant56 à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


vendredi 29 décembre 2017

Bilan des ventes

La première édition a été imprimée au mois d'août. 30 exemplaires ont été vendus. Ensuite une nouvelle impression de 50 exemplaires a été faite au milieu du mois de décembre. En moins d'une semaine 15 exemplaires ont été vendus. C'est donc un gros succès! Pour le moment il n'y a pas de nouvelle impression de prévue.
Les livres sont disponibles au points de ventes suivants:
-Au petit magasin à Langoëlan
-A L'atelier Bistrot à Langoëlan
- A l'Office du Tourisme de Guémené s/scorff

IMG_20171222_150018

 

J'en profite aussi pour vous partager cette photo prise à la vallée des saints à Carnoët, à côté d ela statue de St Efflam:

 

IMG_20171227_143150

 

 

 

Posté par cvenant56 à 10:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 29 août 2017

Ouverture de la boutique en ligne

Bonjour à tous!

 

L'impression de mon livre est lancée. Il sortira la semaine prochaine mais il est déjà en vente sur la nouvelle boutique en ligne du blog. Le prix du livre est de 10€. Je remercie les donateurs qui ont permis en si peu de temps de concrétiser ce projet. 

Vous pouvez pré-commander le livre directement ici.

 

Un grand merci à tous pour votre soutien et votre fidélité!


 

Copie de file000324

 

Posté par cvenant56 à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 23 août 2017

Livre "Histoire de Langoëlan" - Cagnotte

Cher(es) abonné(es)

 

J'ai enfin terminé mon livre sur l'histoire de Langoëlan, fruit de cinq ans de travail passionnant avec l'aide de Jean-Paul Eludut. Le devis a était fait auprès de l'imprimerie du Scorff. 

Afin de financer ce projet, j'ai besoin de 230€ nécessaire à l'impression de 30 exemplaires. Il est impossible pour moi d'avoir une subvention auprès de la mairie comme je le prévoyais au départ. C'est pourquoi je m'adresse à vous pour vous informer qu'une cagnotte en ligne a était ouverte.

Je vous remercie pour votre soutien,

RAPPEL: Pour le moment, participez à la cagnotte ne signifie pas acheter un livre. Pour le moment...

CLIQUEZ SUR LA COUVERTURE CI-DESSOUS POUR PARTICIPER

 

 

Couverture

Posté par cvenant56 à 12:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 30 juin 2017

Aperçu de la reconstitution 3d du site de Talhouët

Aperçu de la reconstitution 3d du site de Talhouët

 

Capture (2)

Capture 2

Posté par cvenant56 à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]