Un document conservé aux archives départementales du Morbihan1 nous en apprends beaucoup sur l'église St Barnabé située au centre du Bourg. Ce document est un « devis et procès-verbal pour la réparation du chœur […] de l'église. Demande faite par feu le recteur Le Gargasson succédé par Julien Mahéo au sieur Le Guyader procureur fiscal de Couetcodu ». Composé de deux feuillets on y trouve l'avis d'un expert mandaté par le procureur fiscal de la seigneurie de Coët-Codu pour évaluer le prix des travaux. Dans chaque paragraphe l'expert dresse une description complète de l'objet ou des parties de l'église nécessitant une réparation et il en annonce le coût. :

 

  • « Pavé en carreaux de pierre de grain, posé à chaux et sable ».

  • « Marche pied de l'autel composé de trois (paliers) le tout en planches ».

  • « Une porte pour aller du choeur à la sacristie [...]En bois avec son ventaux en assemblage, munies de deux ventures sur gonds, pour fermeture, une ferrure avec sa clef, le tout de fer sans autre ferrure […] hauteur de six pieds sur trois pieds ».

  • « Le vitrau du maistre autel dans le dit pignon ceintré avec deus colonnes et sculpture en rosettes […] neuf pommeaux à verres […} et qu'au lieu de verres peints qui le forme actuellement, on mit du verre blanc et ordinaire, en observant néanmoins à conserver les armoiries en verre peinte qui sont en haut du dit vitraux ». Il est fortement probable que les dites armoiries soit celle des seigneurs de Coëtcodu fondateur de l'église.

  • « Petit vitrau ceintré en taille, dans la costière du midi, composé de 6 panneaux à verre ordinaire en plombs avec treilly en bois ».

  • « Autre petit vitrau dans la costière au nord aussi ceintré en trailles et à verre en plomb sans treilly ».

  • « Maçonnerie qui consisten en un pignon, deux costière, avec deux arc boutant à chaque angle du pignon ».

  • « Pignon du devant, face exterieur avec deux arc boutant sur chacun un pilastre à flèche, entaillé et garni en chaux et sable dans les joints. »

  • « Retable adossé contre l'aiguille du dit pignon, »

  • « Charpente composé de 9 (illisible) avec leurs courbes chevrons et sablière, double rang de (illisible) »

  • « Sur la hauteur de sept pieds, en planche de boûts avec double corniches à chaque des dits boisure, le tout peints en gris, les scultpures, moulures et ornements dorés à chaque des dits boisure, quatre stales avec leur pied d'estal endroit sur quatre pieds de large, laquelle boisure que l'on nous a dit avoir été fait faire par les seigneurs de Coetcodu fondateur de la dite église ».

  • « Autel formé d'une pierre de taille avec un suc en maçonnerie carrée, le devant d'autel en planche d'assemblage à chaque bout un plastre peint en faux marbre rouge, le devant d'autel en blancs avec des fleurs en rouge et dans son milieu une croix de malte aussi peinte en rouge »

  • « Deux gradins de platres de chaque côté du tabernacle »

  • « Tabernacle en bois – pieds et dossiers en platres – niches – petites colonnes en marbres avec chapiteaux dorés. »

  • « Quatre nichettes de chaque côté du tabernacle. Côté évangile : statut de St Barnabé puis de la Ste Vierge. Côté épître : St Pierre puis St Jean ».

  • « Niche composées de six colonnes dont deux peintes en faux marbre noir et les autres en gris. Châpiteaux dorés, soubassement en bleus, corniches en rouges ».

 

Il manque certains mots mais dans l'ensemble ce document est ici fidèlement restitué. Une description vraiment exceptionnelle qui nous donne un aperçu, jusqu'alors inconnu, de l'intérieur de l'église paroissiale.

1Côte B4837 AD morbihan

 


 

                              EGLISE